Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le mariage

© We heart it

© We heart it

Sur ce sujet, j’ai pu remarquer qu’il y a deux écoles : ceux qui sont pour, et ceux qui sont contre. Il n’y a pas de juste milieu. Personne ne vous répondra jamais « Je suis complètement indifférent au mariage ».

Quand j’ai constaté ça, je me suis demandé : peut-on vraiment dire qu’on est « contre » le mariage ? Puis, même si c’est le cas, comment peut-on être aussi hermétique ? Le romantisme est-il mort ?

Pardonnez-moi, je pose beaucoup de questions. Mais rassurez-vous, cet article tentera d’apporter quelques réponses. Car j’ai mené mon enquête auprès de mon entourage. Tenté de comprendre. Il s’est avéré que la plupart des personnes qui se déclarent contre le mariage, sont souvent issues d’un mariage qui a échoué. Je comprends donc que lorsqu’on est l’enfant de parents divorcés, on refuse de reproduire les mêmes erreurs. Cela peut être une explication en effet, mais ayant moi-même des parents divorcés, je ne m’auto-déclare pas contre.

Je serai même plutôt pour, en ce qui me concerne. Mais que voulez-vous, je suis une incurable romantique ! Je crois à l’amour qui dure toujours, je crois qu’une seule et même personne peut nous suffire, jour après jour, si tant est que ce soit la bonne. Cependant, je ne crois pas aux mariages de princesse, m’as-tu-vu et tape-à-l’œil. Moi, je crois à l’union entre deux êtres, c’est différent.

J’en ai parlé avec un couple d’amis, fiancés depuis deux ans, parents d’une petite fille, mais toujours pas mariés. Je leur demande alors pourquoi ils n’ont pas fixé de date, et leur réponse est parfaitement claire : un mariage, ça coute beaucoup d’argent ! Et là, je comprends le contre de la plupart des gens qui m’entourent. « Pourquoi claquer toutes les économies d’une vie pour une seule journée, qui a de grandes chances d’être gâchée ? Tout ce stress, cette pression… Pas pour moi ! » Argumente ma propre sœur. Elle n’a pas tort…

Mais j’en reviens à mon propre avis : Les mariages tape-à-l’œil ne sont pas forcément la préface d’un mariage réussi !

Les gens ne sont donc pas forcément contre l’union du mariage en lui-même, mais surtout contre ce que l’industrie du mariage en a fait : une machine à fric pour laquelle les jeunes couples en sont réduits à faire des crédits afin d’unir leurs vies.

Je peux comprendre ce point de vue. Mais alors je me suis dit, ils ne sont peut-être pas si hermétiques. Si ce n’est qu’une histoire de grosse dépense d’argent, alors ils croient sans doute au vrai mariage, c’est-à-dire deux personnes qui s’aiment et qui décident de passer le reste de leurs vies ensemble ? Et bien figurez-vous que peu d’entre eux y croient encore. Le romantisme n’est peut-être pas encore mort, mais cela ne saurait tarder.

Car même si l’on met de côté l’aspect financier, peu de personnes se sentiraient tout de même prêtes à sauter le pas.

Qu’est ce qui est mis en cause ? Eh bien, très peu croient en l’amour qui dure toujours. « Me marier ? Pour que mon mari me trompe dans 20 ans, et donc devoir divorcer, se disputer nos biens et la garde des enfants ? Franchement non ! Ou alors je fais un contrat de mariage avant. » Me répond mon amie Charlotte.

Il est vrai qu’aujourd’hui, nombreux sont les couples qui effectuent des contrats prénuptiaux. Les personnes malhonnêtes sont légion, et je comprends qu’on s’en méfie. Mais quelle tristesse de voir le mariage réduit à un business où chacune des parties se méfie de l’autre.

A ce stade de ma petite « enquête », je suis presque agacée par les arguments qui me sont confrontés. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas tout à fait tort… Nous vivons une époque qui a perdu tout espoir en l’amour véritable. A force de modernité, de réseaux sociaux, de mœurs qui ont évoluées ou je ne sais quoi… Quelque part dans tout ça, le mariage s’est perdu. Quelques anciens vous diront qu’il revient à la mode. Une mode ? C’est donc ça qu’est devenu le mariage ? Une espèce de cérémonie vintage qui plait à certains jeunes ?

Aussi nombreuses qu’elles soient, les personnes qui se déclarent contre le mariage, qui le descendent en flèche, j’espère que vous rencontrerez un jour cette personne qui vous fera changer d’avis.

Mon petit cœur romantique d’éternelle optimiste (ou presque !), croit au mariage. Vous noterez que j’y crois, je ne dis pas que je suis pour.

Car je vais vous faire une confidence. Mes parents ayant eux-mêmes divorcés lorsque j’avais huit ans, j’avais toujours été CONTRE le mariage. Mais vraiment contre… Jusqu’à mes 23 ans. L’âge auquel j’ai rencontré LA personne qui m’a fait changer d’avis, qui m’a donné envie de porter le nom de l’homme que j’aurais choisi. Depuis ce jour, je sais que l’amour, le vrai, existe et que le mariage n’en est qu’une manifestation plus officielle.

Le mariage ne devrait pas vous prendre toutes vos économies, ou vous diviser. Le vrai mariage, celui en lequel je crois fermement, se ferait spontanément et naturellement… Juste à deux, avec deux témoins qui croient en votre histoire, à l’autre bout du monde, les pieds dans le sable.

Telle est mon opinion. Et je suis persuadée d’une chose : Il vous suffira de rencontrer la bonne personne pour partager mon avis.

En définitif, après enquête, j’en ai déduis qu’il n’y a pas de pour ou de contre le mariage, il n’y a que des gens qui ont rencontré l’amour de leur vie, et ceux qui l’attendent…

Le mariage
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Ornella


Voir le profil de Ornella sur le portail Overblog

Commenter cet article