Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les barbus addict (ou pogonophiles)

Les barbus addict (ou pogonophiles)

C’est un phénomène plutôt récent et il est plus qu’évident que vous en avez déjà entendu parler. Mais siiiiii ! Vous savez, cette copine, connaissance, voisine, voire vous-même. Celle qui est complétement accro aux barbus ! 


A l’instant même où elle en croise un en soirée, elle se pâme de rire avec ses copines, parle plus fort, roule des fesses et bombe la poitrine.  
L’origine de cette obsession demeure encore inconnue, bien qu’elle atteigne radicalement de plus en plus d’entre nous. 
Vous-même, en souffrez-vous peut-être sans même le savoir !
Je ne m’en étais pas rendue compte tout de suite, moi non plus, et pourtant l’addiction m’a frappé de plein fouet. 
Un jour vous sortez avec un jeune premier dont les trois pauvres poils au menton vous font à peine sourciller, et le lendemain vous avez les tétons qui pointent devant une photo de Brad Pitt à l’époque où sa barbe ressemblait à celle d’un clodo. 
Je ne sais pas vraiment si c’est l’âge et la maturité (la sagesse ?) qui vient avec, mais quoiqu’il en soit c’est bien là ! 
Dès que l’addiction s’installe, c’est foutu vous ne voulez manger que du Barbu ! 
Votre priorité numéro UNO ? Trouver un Jules à la pilosité impeccablement longue et taillée, ou alors obliger Jules à se laisser pousser la barbe. Que cela lui aille ou pas, vous vous en fichez, l’essentiel est de pouvoir se frotter à ce picot incroyablement excitant.
Une fois que la fièvre s’empare de vous, aucun retour en arrière n’est possible, vous êtes définitivement contaminée. Et alors là, vous êtes prise d’une frénésie de Barbus ! Vous voyez des barbus partout, vous voulez du barbu, vous rêvez barbu, vous manger barbu, et vous ba**ez du barbu ! (Non, le mot censuré ici n’est pas « battez »…)
Quand on vous demande « c’est quoi ton idéal masculin ? », vous mettez tout en haut de la liste « Euuuuh, Barbu, … ».
Le métier qui vous fait fantasmer ? Bûcheron. Si dit comme ça, cela ne vous captive pas, fermez les yeux et imaginez… Grand, châtain, les cheveux mi-longs avec de jolis reflets dorés au soleil, des yeux verts intenses, une bouche gorgée de sang méditerranéen autour de laquelle se déploie une barbe bien fournie, à la couleur caramel mais avec les mêmes reflets dorés, un torse aussi musclé et dessiné que dans une mythologie grecque, petit jean levis déchiré avec une chemise à carreau nouée autour de sa taille en V, des rangers et une hache posée sur l’épaule... Vous voyez un peu le scénario ? 

 

Certaines pourtant résistent à la contamination, et vous posent des questions aussi farfelues que « Mais ça ne te pique pas quand il t’embrasse ? », « Ah tu veux parler de la barbe de quatre jours ? », «  Et pour les cunis, ça ne t’irrite pas ? ».
En tant que de co-fondatrice et Présidente de l’association « les Barbus addict anonymes mais assumés » (je mets « - és » car on a aussi des mecs), je tiens à répondre définitivement à ces jeunes ignorantes !
Pour commencer déjà, chez les Barbus addict, « la barbe de trois ou quatre jours » nous on appelle ça du DUVET
Ensuite, on peut passer des soirées entières à couvrir de baiser notre barbu sans avoir la moindre rougeur. Notre peau forme une carapace invisible mais protectrice juste après la première soirée passée dans ses bras, suite à laquelle en effet, nous avons été légèrement irritées. (Mais si peu comparée au bonheur intense que cela nous a procuré !)
Les cunis effectués par un barbu peuvent, contrairement à ce que vous semblez croire, vous faire grimper aux rideaux en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ! Rien ne vaut le frottement d’une barbe aussi douce que drue contre son entrecuisse, pendant que Jules part à la conquête de votre triangle d’or.

Si vous ne connaissiez pas encore ce phénomène, vous voilà maintenant bien informés ! N’oubliez pas que cela devient de plus en plus répandu, et que les barbus addict peuvent être nombreuses (et nombreux) autour de vous. Mais vous les reconnaitrez assez facilement. En général, la femme qui est contaminée est irrévocablement attirée également par les tatoués, les hipsters et geek-chics, les guitaristes, les cheveux légèrement grisonnants et les trentenaires. Car ils sont rarement velus en dessous de 25 ans… Sorry les cougars, va falloir rester sur votre propre terrain de jeu ! 

Attention cependant chers amis Barbus ET sexy (puisque l’un ne va pas sans l’autre). Prenez soin de votre barbe ! Chérissez-la, car elle restera votre meilleure amie. Taillez le contour des lèvres, sinon ça fait viking. Taillez-en le contour, sinon ça fait SDF. Ne la faites pas trop longue, sinon ça fait grand père. 

Faites de votre barbe un atout, et non un handicap. 
Et si un soir vous vous ennuyez, n’hésitez pas à passer à nos réunions chez les "Barbus addict mais assumés"... On adooooore occuper nos longues soirées de solitude !


A BON ENTENDEUR…

Les barbus addict (ou pogonophiles)
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Ornella


Voir le profil de Ornella sur le portail Overblog

Commenter cet article